Vaa, atelier d'architecture
fr/nl

equipements

2001_AMITIE

  • Situation: WAVRE (Limal)
  • Maitrise d'ouvrage: Ville de WAVRE
  • Programme: Ecole fondamentale de l'Amitié
  • Type de mission: Complète, coordination des études
  • Taille: 895,00 m²
  • Budget: 1.225.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Lauréat concours (procédure nég.) - AP en cours
  • Collaboration: OCA ARCHITECTURE s.r.l. (AM), ENERG-IR (ICT, PEB), MC-CARRE (ICS)

_UNE TRANSPARENCE ET UNE LIAISON VERS LA NOUVELLE BIBLIOTHEQUE COMMUNALE

L’implantation du nouveau bâtiment permet une refonte de l’aménagement des espaces extérieurs publics adjacents. Elle permet une requalification de ces derniers en espaces publics cohérents et fonctionnels. Un dialogue s'installe avec le nouvel espace "Jaumotte", juste en face, qui accueillera la nouvelle bibliothèque communale.

_APPROCHE

Le rez-de-chaussée de la nouvelle aile accueille les nouvelles classes maternelles tandis que le 1er étage reçoit les Primaires. Un accès aux jardins (aire de jeux, potager,…) via un nouveau préau a été privilégié.

La salle communale et ses locaux connexes sont réaménagés afin d'accueillir les salles de psychomotricité, réfectoires et cuisine. Ces infrastructures se combient avec celles de la salle communales afin d'offrir un service complet et mutualisé.

L’implantation et la compacité du nouveau bâtiment permet de réduire fortement l’enveloppe de déperdition thermique du bâtiment existant. La nouvelle construction répond aux standards passifs. Le choix des matériaux et modes de constructions se feront dans un soucis d'économie circulaire.

_PROGRAMME

Extension de l'école communale de l'Amitié avec la création d'une série de classes pour les sections fondamentales du Maternelle et du Primaire, d'un pôle administratif ainsi que des locaux dédiés à la psychomotricité et au repos. Restructuration complète et reconfiguration des accès des salles de gymnastiques, réfectoires ainis que des locaux connexes (cuisine professionnelle).

 

1801_COURONNE

  • Situation: 1050 BRUXELLES (Ixelles)
  • Maitrise d'ouvrage: n.v. KROONLAAN s.a.
  • Programme: Immeuble à appartements et logements étudiants
  • Type de mission: Avant-projet et permis d'urbanisme
  • Taille: 1.895,00 m²
  • Budget: 3.495.000,00 € hors TVA et honoraires
  • Statut: Mise en adjudication
  • Collaboration: Interface Solutions (PEB)

_DES ESPACES COMMUNS CERNANT LE JARDIN DE VILLE

Le projet a mis un accent important sur la qualité des espaces communs par leur position centrale, leur surface mais également par leur liaison avec les espaces extérieurs, soit d’un côté, avec la cour centrale qui sépare le bâtiment neuf à l’avant et le bâtiment restauré en fond de parcelle du 180, Avenue de la Couronne et de l’autre côté, le jardin du 182, Avenue de la Couronne qui retrouve ainsi un usage au profit de l’ensemble des occupants. Les deux grandes zones extérieures sont communicantes. Les espaces communs de vie (soit hors stockage des vélos ou espace extérieures) représentent 103,00 m² sur une surface totale nette du projet de logements étudiant de 420,00 m² soit 25,00 % des surfaces bâties. Avec les espaces extérieures, soit la cour centrale du 180 et le jardin arrière du 182 (pour un total de 225,00 m²), cette surface de communs représente un total de 327,00 m² soit 27,00 % du projet (surfaces bâties (logements étudiants et résidentiel classique) + espaces extérieurs). Les grands espaces communs du 180 et 182 seront largement ouverts sur la cour centrale du 180, avenue de la Couronne (cour séparant l’immeuble neuf avant et l’immeuble restauré arrière) pour les prises de jour d’une part mais surtout pour le contrôle social qu’il permet sur l’entrée principale de l’équipement.

_APPROCHE

La façade avant du nouvelle immeuble comportera des protections solaires étant donné son orientation (façade sud-ouest). Ces protections seront composées de cadres en tôles perforées posés jusqu’au 5ème étage inclus. La façade comporte trois séries de baies formant un ensemble 1/3 – 2/3 analogue à la composition générale des façades des anciennes maison bruxelloises. Les protections solaires ainsi que les menuiseries extérieures seront en aluminium thermolaquée de teinte anthracite. Le revêtement de façade sera modulaire et composé de panneaux de fibrociment teintés dans la masse avec un léger relief de teinte blanc pur.

_PROGRAMME

Création d'un complexe acceueillant des logements étudiants, des espaces communs mais également, à la demande des Autotités délivrantes, des appartements pour familles. Le complexe comportant donc 17 unités de logements pour étudiant comprtant chacune leur salle de bain, de 2 grands communs composés d'aires de détente et de cuisine collectives, 6 appartements (2 et 4 chambres) et une quarantaine d'emplacement de stationnement pour vélos.

1706_RAMIOUL

  • Situation: FLEMALLE (Ivoz-Ramet)
  • Maitrise d'ouvrage: Administration communale de Flémalle
  • Programme: Ecole fondamentale - Ramet I
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 1.360,00 m²
  • Budget: 1.685.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Lauréat concours (procédure nég.) - PU obtenu - mise en adjudication
  • Collaboration: OCA ARCHITECTURE s.r.l. (AM), ENERG-IR (ICT, PEB), MC-CARRE (ICS)

_UNE FACADE HABITEE

Le nouvel établissement s'étend sur la structure de l'ancienne école. Outre les créations des espaces destinés à l'établissement, le nouvel immeuble devait repenser l'accueil de la salle de psychomotricité/salle de sport conservée en partie arrière. Cette fonction doit pouvoir fonctionner indépendamment. L'ensemble de l'organisation se structure sur une circulation prenant place entre l'ancienne et la nouvelle structure. Afin d'éviter la création de sorties de secours en about et donc, la perte d'espace, une structure en acier galavnisée a été prévue en façade avant à la hauteur du 1er étage. Cette structure, outre sa fonction d'évacuation sera le support d'une végétation permettant une protection solaire autant des locaux du rez-de-chaussée que du 1er étage. elle permettera enfin les accès techniques aux toitures et pratiques pour fin d'entretien de la façade et des vitrages.

_APPROCHE

L'organisation générale de l'école est conditionnée par les sous-sols existants étant donné que le nouvel immeuble s'implante à la place de l'ancienne école. L'ensemble des sous-sols comportants différents locaux pour des associations sont maintenus. Les entre-axes définissant les points d'appui et descentes de charges doivent strictement suivre les éléments porteurs du sous-sol.

Le nouvel ensemble doit être relativement léger. les choix de plaquette de briques pour le parement ainsi que de l'ossatures bois pour les toitures ont été conditionnés par cette contrainte.

_PROGRAMME

Nouvel établissement scolaire (enseignement offciel) pour les sections fondamentales du maternelle et du primaire comprenant 4 classes "maternelles" et 4 classes "primaires", des locaux dédiés (philosophie, citoyenneté), une salle de psychomotricité, les locaux de la direction et les fonctions destinées au corps enseignant ainsi qu'un réfectoire de 120 places pour une surface de 1.360,00 m².

MDM_BRUNFAUT

  • Situation: BRUXELLES (Molenbeek-Saint-Jean)
  • Maitrise d'ouvrage: SOLIDARIMMO a.s.b.l.
  • Programme: Maison médicale
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 1.350,00 m²
  • Budget: 3.750.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Concours (procédure négociée), marché non attribué
  • Collaboration: -

_LE CENTRE DE SOINS INTEGRES : UNE MUTUALISATION DES FONCTIONS

Création d'un maison médicale qui devra permettre la mutalisation des activités de cinq asbl actives dans les secteurs "social" et "médical" à Bruxelles, à savoir :

_Le planning familial LEMAN ;
_Le centre d'accueil pour personne en grande dépendance (stupéfiants) : ANTENNE LAMA ;
_Le centre de quartier SOLIDARITE SAVOIR (cours d'informatique, accompagnement micro entreprise) ;
_La maison médicale d'ICI ET D'AILLEURS (traitement de la maladie mentale) ;
_Une maison médicale gérée par MEDECINS DU MONDE (médecine générale).

L’objectif sera la mise en évidence, le plus tôt possible, des éléments et fonctions mutualisables versus des fonctions qui ne le sont pas, l’intégration de visions et besoins différents, la recherche des compatibilités et incompatibilités dans les flux ainsi que la synthétisation de ces besoins dans une traduction spatiale efficace.

L’objectif premier décrit dans le Cahier des Charges est de « Développer un centre social et de santé, qui intègre différents services, différents types de professionnels, différents publics. Soutenir un projet global commun, en recherchant le bon niveau d’intégration des activités, institutions, organes, tout en tenant compte des missions, plus-values et limites de chacun ».

Les Auteurs de projet sont très conscients que la mutualisation des espaces constituera un défi d’importance étant donné que les asbl formant les futurs usagers ont des domaines d’intervention mais également un passé, une histoire et un public cible très divers. Le défi va consister à pousser la mutualisation des espaces le plus loin possible tout en conservant et en respectant l’identité propre de chaque asbl et le public très diversifié qui fréquente ces asbl. Il ne s’agit pas ici de fusion de services dans le cadre d’une restructuration qui, après analyse, s’avéraient s’occuper des mêmes problèmes. Il s’agit ici d’intégrer le mieux possible non seulement cinq entités, cinq services mais également cinq personnalités incarnées, d’une part, par les porteurs de projet et d’autre part, par l’ensemble du personnel soignant et les soignés qui s’investissent tous les jours et en font plus que leur métier.D'où l'importance d’une mise en place d’une méthodologie tenant compte :

_De la difficulté de traduire en mots les ressentis et impression face à un lieu de travail et d’en tirer des conclusions qu’elles soient positives ou négatives ;
_De la difficulté de faire converger les avis des utilisateurs (personnel soignant et soignés) car, par nature, ils constituent des personnalités différentes, sont confrontés à des expériences spatiales différentes, à des besoins professionnels différents et à des publics différents.

Dans ce cadre, nous pouvons mettre en évidence certaines entités qui vont constituer les « organes de conception » de la maison médicale :

_L’Accueil « externe » et « interne » : nous avancerons sur les thèmes suivants : accueil « habité », sécurisation et visibilité depuis l’espace public, accueil de la personne dans sa globalité, convivialité dans le sens où c’est un lieu qui peut être utilisé en commun, un lieu où la consultation commence déjà et pas seulement lors du contact avec le personnel soignant mais sans être spécialement « médicalisé », accueil de la personne même si la personne n’est pas « malade », absence d’ambigüité dans l’organisation, calme mais dynamique, chaleur, taille permettant que chacun puisse trouver sa place même dans certaines périodes chargées, flexibilité au niveau du personnel accueillant, absence de stigmatisation ou catégorisation des patients tout en évitant les frictions potentielles par, peut-être, le comportement de certains, création des conditions d’une agitation positive, importance d’un local poussettes « sécurisé », importance d’une zone calme pour l’allaitement, une zone dédiée aux enfants. Importance d’une zone permettant de rapidement prendre en charge un patient agité ou une maman en difficulté afin d’assurer le calme et la discrétion dans le traitement du cas. Un lieu pas seulement « technique » d’attente mais également un lieu de repos même bref (prise d’un café) permettant même un départ sans spécialement être en attente d’un service du Centre.
L’accueil n’est pas qu’un lieu d’attente mais un lieu où autant le personnel soignant que les patients pensent ensemble. Respect des individualités et sensibilités (quid, dans la salle d’attente de la proximité entre les enfants et des personnes psychotiques, des personnes contagieuses et personnes soignées pour un problème mental, des femmes enceintes avec des personnes avec problèmes mentaux ?). Plus un espace est grand et mutualisé, plus l’agressivité augmente. Au niveau extérieur, façade intemporelle, clarté dans l’information (du centre intégré de soins mais également des activités proches), communication, absence d’ambigüité dans l’entrée ;
_Le cabinet médical : nous avancerons sur les thèmes suivants : calme, espace permettant de se poser et parfois surtout pour le patient, stabilité, polyvalence avec les limites qu’un auteur de projet connaissent, polyvalence dans l’utilisation, lumière et vue vers l’extérieur (jardin) ;
_La salle de détente dédiée uniquement au personnel : nous avancerons sur les thèmes suivants : calme, stabilité, isolé des zones fréquentées par les usagers, vision extérieure, lumière, accès vers un espace extérieur ;
_Les zones de circulations : nous avancerons sur les thèmes suivants : clarté des flux, repérage de l’espace, information, direction et discrétion quant à l’accès de certaines zones de soin.

_APPROCHE

_Le travail par pôles. Création de nids avec ambiance différente permettant une appropriation et une identification des asbl avec leurs caractéristiques propres ;
_L’équité et justice dans le traitement des individus. Respect des différences en termes de sensibilité et comportement. Complémentarité au niveau des publics visés ;
_L’organisation des flux. Une attention tout particulière doit être apportée aux différents flux dans la maison médicale et notamment sur le croisement de certains publics qui pourraient engendrer des frictions. Sans écarter d’emblée les possibilités de mutualisation, la proximité de certains types de public pourraient entrainer des situations difficiles à gérer alors que les équipes sont déjà suffisamment sollicitées par le travail de fond.

_PROGRAMME

Centre de 1.350,00 m² prenant place au rez-de-chaussée d'un nouveau complexe résidentiel financé par HIB BELGIUM au coin des rues Fernand Brunfaut et Fin comportant des salles de réunion, des cabinets de consultation "médicalisés" mais également dits de "colloque singulier", une salle IVG, des salles d'accueil pour les personnes en grande dépendance et une série de bureaux administratifs et locaux sanitaires.

1401_TASSON_SNEL

  • Situation: BRUXELLES (Saint-Gilles)
  • Maitrise d'ouvrage: Fondation JOSEFA
  • Programme: Centre d'accueil - migration forcée
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 2.500,00 m²
  • Budget: 4.205.000,00 € hors TVA et honoraires
  • Statut: Projet arrêté et redéveloppé sur un autre bâtiment
  • Collaboration: F. Bouchat (AM)

_UNE POSE DANS LE FLUX MIGRATOIRE

Travaux visant au changement d’affectation d’une partie du bien avec modification de volumes pour les besoins de la Fondation d’utilité publique Josefa et de sa mission d’intérêt général, en particulier en faveur des personnes réfugiées, et de personnes réinstallées, rendues vulnérables par leur migration forcée.

Les flux économiques assurant la viabilité de la Maison Josefa seront issus de la participation financière des résidents et des autres acteurs (privés ou para-publics) ayant en charge les activités présentes dans la Maison Josefa, en vue de servir l’intérêt général.

La faisabilité et la pérennité économique du projet ont été étudiées et validées avec le concours de PwC, de EY et de Saw-B. Le cout des aménagements sera pris en charge par des partenaires privés dont, pour partie, la Fondation Josefa et le Carmel Saint-Joseph. Par ailleurs, des certificats immobiliers et/ou des parts sociales seront émises pour favoriser l’appropriation du projet par le grand public.

Enfin, l’articulation avec les pouvoirs publics  pourra se faire, en matière éventuelle de  subsides, sur les aspects relatifs au logement et à l’insertion socio-économique des personnes réfugiées et réinstallées, et sur la dimension relative au vivre-ensemble, à la diversité et à l’interculturalité.

_APPROCHE

Les immeubles sont actuellement utilisés par la Congrégation religieuse des Carmélites de Saint-Joseph en maison communautaire comprenant des locaux communs et des chambres parfois équipées de salle de bain.

_PROGRAMME

Le projet prévoit une structure d’accueil destinée à des résidents, pour une part, personnes réfugiées, et personnes réinstallées, pour une autre part, personnes non affectées par une migration forcée comprenant des espaces communs, un espace de méditation, un pôle de restauration , un pôle culturel ainsi qu’un espace de médecine chinoise aux rez-de-jardin et rez-de-chaussée. Outre ces espaces, le projet comportera 42 unités de logement équipées de leur salle de douche allant de 12,00 m² à 22,00 m².

1405_VIADUC

  • Situation: 1050 BRUXELLES (Ixelles)
  • Maitrise d'ouvrage: PO INSTITUT SAINT-BONIFACE PARNASSE
  • Programme: Institut sections maternelle, primaire et secondaire - Ens. libre subventionné
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 1.845,00 m²
  • Budget: 1.345.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Concours (procédure négociée), marché attribué et notifié - chantier en cours
  • Collaboration: Bureau d'étude KAMAR (css)

_UN "PROGRAMME PRIORITAIRE DE TRAVAUX"

L’Institut est dans la dernière phase, soit « l’exécution », d’un long processus de subsidiation (Programme Prioritaire de Travaux) initié par la Fédération Wallonie-Bruxelles et qui permet, aux établissements scolaires, le financement de travaux dans un cadre précis d’amélioration de structures devenues obsolètes et/ou dégradées. Les talus de remblais, très présents dans la cour des primaires, ne sont que la pointe de l’iceberg d’un parcours initié en 2015. La phase actuelle concerne le « fondamental » avec le réaménagement complet de la cour des primaires. Une phase concernant le « secondaire » et plus particulièrement le bâtiment « Conseil », va débuter à la fin de l'année scolaire 2020-2021.

_APPROCHE

Les travaux actuels concernent la réorganisation complète du réseau d’égouts enterrés pour une maximalisation de la réutilisation des eaux de pluies provenant des toitures environnantes. Ces eaux de pluie vont alimenter les chasses d’eau des sanitaires des élèves et du corps enseignant présents dans les bâtiments « wagon » et « central ». A ce titre, la citerne va être complètement curetée et réétanchéifiée, les ensembles de pompes renouvelés et le réseau d’alimentation en eaux de pluie étendu. Ces travaux importants au niveau des infrastructures permettent, en outre, le traitement de l’ensemble des murs périphériques enterrés et présentant des problèmes d’humidité mais également le remplacement ou la création de prises de jour via des cours anglaises totalement préfabriquées au bénéfice des locaux situés au sous-sol autant du bâtiment « central » que du bâtiment « viaduc ».

Enfin, la cour est repensée totalement au niveau de son usage et de son ambiance avec l’ajout d’une végétation du côté de la zone ensoleillée, l’ajout d’un mobilier urbain et d’un éclairage extérieur. Cette végétation et sa couronne permettent un renforcement de zones apaisées et chaleureuses dans un environnement relativement étroit bordés de très grands façades institutionnelles. L’implantation de cette végétation ainsi que le mobilier urbain permettent d’une part, le maintien d’un usage très flexible de la cour et d’autre part, sont en adéquation avec les impératifs d’accès pompiers au niveau des façades et d’entretien.

Au niveau des matériaux, le projet se voulait en continuité avec les zones déjà réaménagées au niveau de la cour des secondaires, avec l’utilisation de grandes dalles en béton lavé offrant un dessin géométrique et matérialisant des axes renforcés par des séparations linéaires en pavés de béton. Ces axes suivront d’ailleurs, pour les plus observateurs, les axes de structure des bâtiments « chapelle » et « viaduc ». Les zones périphériques jouxtant les façades, beaucoup moins rationnelles en termes de forme, recevront, quant à elles, un revêtement en pavés de béton, très flexible à la pose.

L'approche incluant une problématique importante de phasage étant donné le niveau important de fréquentation de l’école et l’exigüité des zones extérieures (école enclavée dans un ilot urbain).

_PROGRAMME

Le projet porte sur approximativement 2.250,00 m² de surface. Le chantier en cours est divisé en quatre phases. Le projet porte, entre autres, sur une réfection et une refonte complète des espaces récréatifs de la section fondamentale et une rénovation complète du bâtiment « Conseil » (imagerie ci-jointe) abritant les classes de la section secondaire : remise aux normes en termes de ventilation, isolation, remplacement des menuiseries extérieures, restructuration des parties de façade et ajout de protections solaires extérieures.

1305_VETERINAIRES

  • Situation: 1070 BRUXELLES (Anderlecht)
  • Maitrise d'ouvrage: DoucheFLUX a.s.b.l.
  • Programme: Centre d'accueil de jour DoucheFLUX
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 715,00 m²
  • Budget: 1.375.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : juin 2018
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS-ICT), Interface Solutions (PEB), S. Frère, J. de Bellaing (photos)

 

«...Permettre aux précaires de se refaire une beauté et de redresser la tête

_UN EDIFICE AU COEUR DE LA CITE

Le projet porte sur un centre d’accueil de jour. DoucheFLUX est un projet ambitieux qui veut contribuer à l'assistance des personnes avec ou sans logement, avec ou sans papier et provenant de tout horizon. Par les différents services offerts, la personne retrouve énergie, dignité et estime de soi indispensable à l'autonomie et à la réinsertion de la personne fragilisée. Les fondateurs sont Chris AERTSEN et Laurent d'URSEL.

Le projet s’implante en plein cœur de la cité, derrière la gare du Midi, Rue des Vétérinaires. Ancien entrepôt d’import-export de tapis, l’édifice comportant une partie avant en construction traditionnelle naturellement destinée aux bureaux de l’a.s.b.l. et une partie arrière contenant d'anciens grands espaces industriels et accueillant les activités de l'a.s.b.l.

_APPROCHE

Une approche avant tout par l’utilisateur et l’inventaire de ses besoins. Une approche également par l’absence de concession sur le qualitatif et sur la valeur ajoutée que constituent des espaces pensés. Une approche enfin par la lumière car le bâtiment est totalement enclavé dans un tissu urbain industriel laissant peu de place pour des prises de jour. La grande verrière participe à la grande luminosité du 1er étage et la cage d'escalier sous-jacente contribue à la beauté età la transparence de l'ensemble. La concertation étroite avec le client a permis d’affiner les souhaits, les contraintes et les besoins qui n’étaient pas toujours complètement connus au départ. Offrir le mieux aux personnes qui pensent ne pas y avoir droit.

_PROGRAMME

Le projet offrant 750,00 m² d’espace occupé, entre autres, par un salon lavoir, un centre d’échange de vêtements, un dispensaire géré par « Médecins du Monde » et « Infirmiers de Rue », 25 douches (homme et femmes) et sanitaires complets, des salles de formations, 400 consignes de différentes tailles permettant aux usagers de conserver, en toute sécurité, leurs documents d’identités, actes notariaux, etc. Le centre comporte également un studio radio (DoucheFLUX On Air), un chenil permettant l’organisation de consultations vétérinaires ainsi que pôle informatique permettant un accès Internet. Ces activités visent à créer une dynamique mentale positive.

0913_LISMEAU

  • Situation: 1357 HELECINE
  • Maitrise d'ouvrage: Commune de HELECINE
  • Programme: Accueil petite enfance (18 places)
  • Type de mission: Suivi de chantier
  • Taille: 405,00 m²
  • Budget: 995.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : juin 2015
  • Collaboration: ARJM (Multiple) (Auteur de projet), JZH (ICS), SECA Benelux (ICT)

_DES ESPACES EXTERIEURS EXTRUDES

Réalisation du dossier technique, de la mise en adjudication et du suivi de l'exécution pour le compte de l'Auteur de projet d'un équipement d'accueil de la petite enfance de 18 places dans le cadre d'un marché de service lancé par la commune de HELECINE.

Le bâtiment répond aux critères "basse énergie".

0912_OLLIGNIES

  • Situation: 7860 LESSINES
  • Maitrise d'ouvrage: Commune de LESSINES
  • Programme: Accueil petite enfance (36 places)
  • Type de mission: Suivi de chantier
  • Taille: 705,00 m²
  • Budget: 1.223.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : octobre 2014
  • Collaboration: ARJM (Multiple) (Auteur de projet), JZH (ICS), SECA Benelux (ICT), Detiffe (crédit photos)

_UNE MISE EN EVIDENCE D'UNE VOLUMETRIE COLOREE

Les volumes se veulent généreux et offrent une interconnectivité visuelle pour les petites comme pour les grands. Certains de ces espaces, conçus sur deux niveaux, offrent une séquence spatiale que les enfants appréhendent d'une manière spécifique de par leur taiille mais également de par leur propre logique constamment en construction.

_APPROCHE

Le bâtiment répond aux critères "basse énergie". Il est très compact s'ouvrant principalement à l'Est et à l'Ouest laissant une façade Sud, sujette aux surchauffes, et une façade Nord, déperditive, relativement fermées. Le bâtiment se veut une île et prend position à la lisière d'une structure paysagère forte entre les carrières et la ville de LESSINES.

_PROGRAMME

Réalisation du dossier technique, de la mise en adjudication et du suivi du chantier, pour le compte de l'Auteur de projet, dans le cadre du marché de service lancé par la Ville de LESSINES pour la construction d'un équipement d'accueil de la petite enfance de 36 places réparties en trois sections.