Vaa, atelier d'architecture
fr/nl

logements

1705_MONOPLAN

  • Situation: 1150 BRUXELLES (Woluwe-Saint-Pierre)
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Unifamiliale
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 395,00 m²
  • Budget: 795.000.00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Chantier en cours - infrastructures
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS), Interface Solutions (PEB)

 

_UN VOLUME CAPABLE

Le gabarit de la construction est un grand volume percé qui s’inscrit dans les gabarits caractéristiques du quartier, soit trois niveaux hors-sol (R+2). La façade avant s’aligne aux lucarnes de la rue et le volume abritant le garage ressort dans le même langage que les bow-windows présents dans toute la rue.

Le terrain fait une largeur de 11 m et une profondeur de 46 m. Deux zones de non aedificandi de 3 mètres grèvent la parcelle latéralement. Ce qui a comme conséquence, une zone constructible très étroite (largeur brute de 5 mètres environ). Les normes d’isolation renforcent encore cette étroitesse par les épaisseurs des complexes de l’enveloppe extérieure.

 

_APPROCHE

Une des particularités de cet immeuble est son adaptabilité aux personnes à mobilité réduite. Nous retrouvons de grands espaces ouverts et des généreux dégagements au niveau des portes. Un ascenseur relie tous les niveaux. Au rez-de-chaussée, nous retrouvons un grand séjour s’ouvrant sur le jardin. À l’extérieur, un auvent offre une protection solaire et un espace extérieur couvert. Nous retrouvons les chambres principales à l’avant. Elles disposent d’espaces extérieurs bien orientés. Deux ateliers d’art plastique, un à chaque étage, se tournent quant à eux vers l’intérieur d’ilot pour profiter d’une belle lumière du nord, nord-est. En sous-sol, nous retrouvons les caves/locaux techniques ainsi qu’une spacieuse salle de fitness/kiné.

 

_PROGRAMME

Construction neuve d’une habitation unifamiliale comportant 3 chambres, des ateliers et un ascenseur. L’ensemble des locaux de vie, les salles de bain et dégagements ont été dessinés tenant compte des normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

MLS_ORFEO

  • Situation: 1000 BRUXELLES (Bruxelles-Ville)
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Appartement
  • Type de mission: Aménagements intérieurs
  • Taille: 98,00 m²
  • Budget: 55.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : décembre 2018
  • Collaboration: Bernard MARTENS (Menuiserie-Ebenisterie)

 

_UN ESPRIT D'APPARTEMENT-HOTEL

Aménagement d'un appartement deux chambres situé dans un nouveau complex résidentiel situé au-dessus de la Place des Martyrs au Centre ville de Bruxelles.

Les aménagements devaient tenir compte du fait que l'appartement serait loué meublé avec l'ensemble des fournitures via une société de gestion spécialisée.

Le mobilier a été dessiné par le bureau et est constitué de panneaux de MDF laqué. Les photos murales sont des impressions grand format sur panneau d'aluminium Dibond. Les couleurs "bleu pétrole" et "moutarde" renforcent le fil conducteur d'une pièce à l'autre.

1505_VALDUC

  • Situation: 1160 BRUXELLES (Auderghem)
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Immeuble à appartements
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 165,00 m²
  • Budget: 245.000.00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Chantier en cours - habillage des façades
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS), Interface Solutions (PEB)

 

_UNE PROUE SUR LE JARDIN

Extension en proue sur le jardin vers lequel le projet s'ouvre largement.

 

_APPROCHE

Extension soumises à d'importantes contraintes dûes à l'étroitesse de la parcelle et aux faibles reculs des constructions mitoyennes. Le volume additonnel a été ainsi évidé jusqu'à correspondre aux exignences urbanistiques tout en permettant l'implantation de deux logements une chambre conformes.

 

_PROGRAMME

Transformation d'un petit immeuble contennat un cabinet dentaire en deux unités d'appartement une chambre.

1214_DU_COLLEGE

  • Situation: 1150 BRUXELLES (Woluwe-Saint-Pierre)
  • Maitrise d'ouvrage: QUARTET s.r.l.
  • Programme: Immeuble à appartements
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 320,00 m²
  • Budget: 880.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception provisoire : juin 2019
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS), Interface Solutions (PEB et ICT), Van Colle (photos)

 

«...Un dialogue passionnant entre les volumes et les matériaux.»

 

_UN DIALOGUE ENTRE LES VOLUMES ET LES MATERIAUX

La façade avant, relativement simple assure un lien entre deux bâtiments mitoyens d’architectures et de hauteurs très différentes. Le bâtiment de droite classé est, en outre, terminé par une importante verrière qui abriait un atelier de peintre. Le dialogue est assuré par les masses de pans de brique offrant une plastique forte et la brillance et la géométrie des parties vitrées renforcées par les garde-corps. La façade arrière plus audacieuse se centre sur une faille centrale qui la parcourt de bas en haut.

 

_APPROCHE

Approche tenant compte de contraintes d’intégration importantes par rapport à son environnement bâti. En effet, le terrain se trouve dans la zone de protection du Palais STOCLET (Patrimoine Mondial de l’Humanité - UNESCO) et à côté de l’ancienne habitation du peintre belge symboliste Emile FABRY dont la façade et la verrière de l’atelier son classées.

En outre, les techniques de constructions et les équipements tiennent compte de contraintes élevées en termes de Performances Energétiques des Bâtiments imposées par les standards passifs de la Région de Bruxelles Capitale.

Enfin l’étroitesse du terrain et la valeur élevée du foncier ont poussé à des solutions spatiales et organisationnelles innovantes comme la mise en place de l’ensemble des pièces de vie sous le niveau du jardin arrière. Un grand châssis mur-rideau de près de 7,00 mètres de haut fait le lien avec le rez-de-chaussée et assure les prises de jour importantes.

 

_PROGRAMME

Le projet porte sur approximativement 375,00 m² de surface comportant des logements trois chambres.

1211_FERON

  • Situation: 1060 BRUXELLES (Saint-Gilles)
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Immeuble à appartements
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 455,00 m²
  • Budget: 355.000.00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : juin 2015
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS-PEB)

 

«...Une circulation verticale revue distribuant les espaces intérieurs et extérieurs »

 

_UN JARDIN INTEGRE

Le triplex inférieur a été conçu en relation étroite avec l'espace extérieur arrière. Un nouvel escalier explore les transitions et relations entre les différents espaces.

 

_APPROCHE

Approche tenant compte de contraintes fonctionnelles importantes lié aux circulations verticales au sein des unités dont celle du rez-de-chasuée qui se développe sur trois niveaux. Un grand châssis mur-rideau lié le demi-niveau enterré et le rez-de-chaussée afin d'assurer des prises de jour adaptées.

 

_PROGRAMME

Le projet porte sur approximativement 455,00 m² de surface comportant trois logements de une à quatre chambres.

1006_BOIS_D'HAURRUES

  • Situation: 7191 ECAUSSINNES-LALAING
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Unifamiliale
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 215,00 m²
  • Budget: 375.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitve : mars 2017
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS-PEB-CSS)

 

_UN REGLEMENT DE LOTISSEMENT REDESSINE

Le terrain fait partie d’un lotissement non périmé, le lotissement dit de Liedts. Le gabarit rez-de-chaussée additionné de son volume sous toiture est totalement conforme aux règlements de lotissement et en accord avec les gabarits voisins.

 

_APPROCHE

L’implantation avec pignon parallèle à la voirie a été naturellement induite par l’orientation permettant ainsi une longue façade côté sud et le dégagement d’une zone de terrasse importante et bien orientée latéralement. Les ombres portées sont ainsi minimum sur les abords immédiats.

Les reculs frontal et latéral sont conformes aux prescriptions du lotissement. Le recul frontal est maximum permettant l’implantation d’un premier volume de raccord abritant un stationnement pour deux véhicules et permettant, par la même occasion, de privatiser la zone de terrasse avant.

Les matériaux de façade seront de deux types : une brique moulée main de couleur clair avec joint teinté dans la masse pour l’affirmation des volumes en parement de façade et une ardoise artificielle de couleur foncée pour le revêtement de toiture ainsi que pour le revêtement de corniche. Les corniches se veulent très affirmées avec une toiture revenant sur les pignons afin permettant une lecture claire des deux étages. Les menuiseries extérieures seront de couleur foncée. L’ensemble se veut homogène.

 

_PROGRAMME

Construction d’une habitation unifamiliale de quatre chambres sur un terrain situé à front de rue de 20 mètres de large par 60 mètres.

0804_CROIX_DU_FEU

  • Situation: 1020 BRUXELLES (Laeken)
  • Maitrise d'ouvrage: Congrégation des Religieuses de Notre-Dame du Cénacle
  • Programme: Immeuble à appartements
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 430,00 m²
  • Budget: 795.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : décembre 2013
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS)

 

_UNE DOUBLE PEAU POUR UN BATIMENT A EXOSQUELETTE

Immeuble construit dans les années 60 en ossature béton, il était destiné à abriter les activités d’une communauté religieuse. En façade avant, un alignement de colonnes fines en béton reporte les charges jusqu’aux fondations. Cette ossature formait, à l’origine, avec les menuiseries extérieures, l’enveloppe de déperdition. Ce bâtiment sans aucune isolation a été entièrement revu.

 

_APPROCHE

L’absence totale d’isolation thermique ainsi que la proximité avec l’Avenue des Croix du feu très fréquentée a imposé une reconsidération complète de la façade.

L’immeuble profitant d’une vue exceptionnelle sur la végétation de l’Avenue avec en toile de fond, le domaine royal de Laeken ainsi qu’en façade arrière, sur un parc en intérieur d’îlot géré par la Ville de Bruxelles, de grandes baies vitrées s’imposaient. Les séjours, presque entièrement vitrés en façade avant, ont induits des contraintes en termes acoustiques et de gestion des vues depuis l’espace public.

Afin de répondre au programme et faire face aux contraintes, l’ensemble de des menuiseries extérieures et donc, de l’enveloppe de déperdition a été reculé par rapport à l’ossature portante permettant de maintenir des ensembles de châssis acoustiquement cohérents, de renforcer l’isolation thermique des façades et enfin, de diminuer la promiscuité entre l’espace public et ces pièces de vie. Ce recul a, en outre, permis de dégager des terrasses à l’avant permettant de renforcer le caractère privé de la fonction et de mettre en évidence de cette ossature en béton qui caractérise architecturalement l’immeuble.

 

_PROGRAMME

Division et transformation d’un immeuble de 430,00 m² utilisé à des fins communautaires par une congrégation religieuse en quatre appartements dont un studio, deux appartements deux chambres et un duplex de trois chambres.

0604_FLOREMOND

  • Situation: 1325 CHAUMONT-GISTOUX
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Résidence unifamiliale
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 210,00 m²
  • Budget: 255.000.00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : septembre 2006
  • Collaboration: En association momentanée F. Bouchat

 

_UN CONTRASTE DE PLEINS ET DE VIDES

Implantation à front de voirie d’une volumétrie traditionnelle à deux versants de toiture. La forte déclivité du terrain a poussé à l’implantation des fonctions d’accueil, de garage et la partie de nuit au 1er étage avec une façade relativement fermée pour contraster avec le niveau enterré par rapport à la voirie totalement libre et ouvert sur le jardin inférieur. Les espaces sous combles sont également laissés libres et ouverts permettant l’accueil de fonctions liées au travail à l’aménagement flexible.

 

_APPROCHE

La volumétrie traditionnelle est le résultat du choix de l’ossature du bâtiment entièrement réalisée suivant les techniques de la charpente traditionnelle suite à une volonté du Maître de l’ouvrage. La fonction portante (murs, planchers et toitures) est assurée par une charpenterie faite de chênes relativement jeunes choisis spécifiquement par le charpentier avec des noeuds et assemblages « à l’ancienne » (assemblages en traits de Jupiter, etc...) soit, sans aucune fixation mécanique. Outre le défit au niveau du chantier, ce le fut également pour les auteurs de projet, peu habitués à ces techniques traditionnelles.

 

_PROGRAMME

Construction neuve d’une unifamiliale de deux chambres à coucher et d’une grande surface de bureau ouverte sous les combles se développant sur une superficie de 210,00 mètres carré.

0601_DE_LA_HULPE

  • Situation: 1331 RIXENSART (Rosières)
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Cabinets paramédicaux et appartements
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 295,00 m²
  • Budget: 285.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : juin 2008
  • Collaboration: Imhotep Engineering (ICS)

 

_UNE TRANSITION DE VOLUMES ET D'EPOQUES

Le projet consistait autant en la réaffectation de partie existantes non exploitées que dans la réaliation d'une partie importante neuve. Le projet a du intégrer également une rupture dans l'implantation et le recul par rapport au front de voirie. En effet, les constructions existantes sont implantées directement à front de voire alors que les parties neuves viennent retourver les alignements en recul de 5,00 m des constructions voisines. 

 

_APPROCHE

Le projet se lit comme une transition autant dans la volumétrie générale des parties existantes en dialogue avec les nouvelles parties que dans l'implantation (ruture d'alignement). Se déaxement a permis la réorganisation des entrées et l'articulation des anciennes et nouvelles parties.

 

_PROGRAMME

Une première phase a permis de traiter une aile de l'ancien bâtiment non habitée habritant une extension de l'habitation ainsi qu'un cabinet paramédical avec sa salle d'attente. Une seconde phase, cinq ans plus tard, prévoyait la réalisation d'une aile neuve contenant un logement destiné à la location et deux cabintes de kinesithérapie.

0510_VLEURGAT

  • Situation: 1050 BRUXELLES (Ixelles)
  • Maitrise d'ouvrage: IMMOBILIERE LA GOETTE s.a.
  • Programme: Immeuble à appartements (20 unités)
  • Type de mission: Suivi de chantier
  • Taille: 2.230,00 m²
  • Budget: 3.205.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitve : juin 2009
  • Collaboration: ARJM (Multiple)/EON Arch (Auteurs de projet), G. Paelinck (ICT), Sanitechniek (ICT)

 

_UN RYTHME CHOISI

Ce terrain de 40,00 m de façade est situé à proximité de la Place Falgey et des Etangs d'Ixelles. L'immeuble comporte 20 appartements dont 4 duplex en partie supérieur qui se sont pourvus de très belles terrasses dans une seconde phase de chantier.

La composition générale de la façade accuse un rythme qui vient reconstruire le tissu des façades néo-classiques adjacentes. le blanc et l'opalin des grade-corps caractérise son registre inférieur tandis que la partie supérieure se marque par son bardage en zinc gris à joints debouts.

Le chantier a fait l'objet d'une suivi au niveau technique et bugétaire.

0313_BRUXELLES

  • Situation: 1360 PERWEZ
  • Maitrise d'ouvrage: C&P construction et pormotion immobilères s.r.l.
  • Programme: Immeuble à appartements (33 unités)
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 3.785,00 m²
  • Budget: 3.405.000,00 € excl. BTW en honoraria
  • Statut: Réception définitive : juin 2007
  • Collaboration: En association momentanée avec F. Bouchat

 

_UN DOUBLE ALIGNEMENT

Construction d’un immeuble à appartement de 33 unités d’habitation sur deux fronts d’alignement dans le cadre d’une promotion immobilière.

 

_APPROCHE

Valorisation du foncier par l’implantation de l’ensemble en deux fronts d’alignement. Création de zones privatives à l’arrière. Développement d’une volumétrie rez + deux niveaux sous un ensemble de toitures en pente et plates. En termes de matériaux, le rythme est confirmé par l’utilisation successive d’une brique de parement rouge, de bétons architectoniques pour les éléments saillants et d’un enduit sur isolant blanc.

  

_PROGRAMME

Construction neuve d’un ensemble de 33 appartements avec une répartition allant du studio à l’appartement 4 chambres. L’ensemble qui se développe sur deux fronts, a été construit en trois phases. A front de rue, le bâtiment principal construit en deux phases (bâtiment « Pluton ») et, en second alignement, un bâtiment construit en une phase, plus réduit, contenant 13 unités (bâtiment « Sharon », une lune caché de Pluton). L’ensemble repose sur des sous-sols contenant 35 emplacements de stationnement et l’ensemble des locaux techniques nécessaires à la copropriété.

0208_SAINT-BONIFACE

  • Situation: 1050 BRUXELLES (Ixelles)
  • Maitrise d'ouvrage: BR INVEST s.a., van der PLANCKE, BOUCHAT
  • Programme: Immeuble à appartements et bureaux
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 630,00 m²
  • Budget: 930.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : juin 2007
  • Collaboration: 3E (ICT), Van Ransbeek (ICS)

 

_UNE CREATION GEOMETRIQUE DANS LE QUARTIER ART NOUVEAU DE SAINT-BONIFACE

Implantée au cœur d’un quartier architecturalement très représentatif et au centre d’un contexte bâti cohérent, la nouvelle architecture proposée pour le 24 de la rue Saint-Boniface a fait débat !

Le débat douloureux dans l’instant, s’est révélé être le moteur d’une maturation du concept architectural sans tomber dans le travers de la compromission. Le recul de ses presque quatre années de « vie » nous renforce dans cette idée. Les différents organes et instances de décisions en passant par les organisations de défense du patrimoine ont posé un débat juste.

L’Echevin de l’urbanisme de l’époque, en parlant de la façade existante du 24, rue Saint-Boniface, mentionnait son aspect lisse en tant que qualité. Cette réflexion est restée dans l’esprit des auteurs de projet. Contrairement aux propositions faites jusque là, la façade, qui serait finalement retenue, ne devait pas tomber dans le travers de la mise en exergue du détail technique et technologique ou de l’ornementation entrainant une lisibilité amoindrie mais devait offrir avant tout des surfaces lisses où glisse le regard s’affirmant avant tout par une composition générale claire de pleins et de vides renforcée par une chromatique binaire. Le dialogue avec les façades adjacentes de composition « classique » pour l’une et «art nouveau » pour l’autre n’en serait que favorisé.

 

« son aspect lisse en tant que qualité »

_Yves ROUYET, Echevin de l’Urbanisme, Administration Communal d’Ixelles

 

La pierre calcaire blanche de Lens, utilisée en parement, et la tôle d’aluminium et châssis noirs ceinturant les ouvertures constituent les ingrédients. Blanche, la pierre ferme la façade et accroche la lumière. Noirs, la tôle d’aluminium, les châssis ainsi que les vitrages ouvrent la façade et offrent la profondeur.

Sa composition géométrique, soit la mise en musique de ces deux ingrédients, s’aligne sensiblement sur la matrice de composition des façades bruxelloises du début du siècle et sur les grandes lignes structurantes des façades formant le front bâti :

_horizontalement tout d’abord, par l’affirmation d’un registre de rez-de-chaussée assez haut. Etant donné les hauteurs faibles des deux premiers niveaux de l’immeuble, l’association de ces deux derniers dans la composition de façade a permis d’obtenir une proportion d’assise en cohérence avec les compositions des façades adjacentes. L’association des deux premiers niveaux a également permis l’affirmation de l’entrée de l’immeuble. Le deuxième étage affirme, qu’en à lui, un point d’articulation particulier et marque la séparation et le démarrage de la partie supérieure de la façade. Les niveaux se lisent donc selon le rythme suivant : 2 (rez-de-chaussée et 1er étage) +3 (2ème, 3ème et 4ème étage) ;

_verticalement ensuite, par une travée légèrement plus étroite davantage fermée aux étages contenant l’entrée et les pièces de service et circulations et une travée légèrement plus large généreusement vitrée contenant les pièces de vie. L’ouverture formant l’entrée dans la travée étroite au rez-de-chaussée et 1er étage répond aux ouvertures des pièces de vie aux niveaux 2ème, 3ème et 4ème dans la travée adjacente. L’opacité de la porte de garage totalement intégrée dans la façade au rez-de-chaussée de la travée large répond aux grandes zones de parement au 2ème, 3ème et 4ème dans la travée opposée. Le tout offre une composition croisée dynamique, un damier simple composé de quatre cases.

 

« Une dimension graphique surprenante et compatible avec l’enfilade existante »

_Philippe BOVY, Ixelles, Guides de la Région Bruxelloise, Editions CFC, pp.21-22

 

Bien que l’immeuble comporte six niveaux (ou cinq étages), la composition de façade se lit sur les cinq premiers. Le sixième niveau conservé en retrait a été recouvert d’un bardage métallique sombre afin d’offrir un niveau de lecture différent. Le garde-corps de la terrasse avant à ce niveau et dans le plan de la façade offre une terminaison « transparente » à cette dernière.

En façade arrière, de larges terrasses sur ossature métallique et plancher caillebotis offrent le confort d’espaces extérieurs très bien orientés tout en occultant que très faiblement. Les baies placées en retrait sur cette façade permettent une lecture très claire des pleins et des vides, l’accrochage formel des terrasses et la diminution des vues directes d’une terrasse sur l’autre.

 

_MIXITE FONCTIONNELLE

La configuration de l’immeuble et ses dimensions ont permis l’implantation de stationnements, une surface de bureau (profession libérale) au 1er étage de près de 50 m² et quatre logements deux chambres du 2ème au 5ème étage d’approximativement 100 m².

 

_PERFORMANCE ENERGETIQUE

Le projet a mis l’accent sur les moyens passifs et actifs de préservation de l’énergie ou de sa récupération.

Le renouvellement complet de la façade avant ainsi que la mise en place de bardage métallique isolé en façade arrière ont permis de renforcer substantiellement le niveau d’isolation général d’un bâtiment originellement peu favorisé de ce point de vue. Un grand ensemble en profilé aluminium sans rupture de pont thermique, vitrage simple et allèges « glazal » fermait la façade avant. Une maçonnerie de brique pleine fermait presque totalement la façade arrière.

Une isolation de l’extérieur de l’enveloppe de déperdition a permis une élimination presque complète des ponts thermiques.

Un système de panneau solaire thermique commun à la copropriété complète les moyens passifs.

Dans le cadre de l’utilisation efficiente des ressources, la réutilisation d’un immeuble et d’une structure existante constitue sans doute le gain majeur. Les fondations, l’ensemble de l’ossature métallique, les dalles de plancher en béton, la charpenterie ainsi que les étanchéités des toitures plates en passant par l’escalier intérieur et même l’ascenseur ont été intégralement récupérés. Sans parler du réinvestissement d’un immeuble mitoyen offrant une grande compacité et des surfaces de déperditions réduites.

Enfin, dans le cadre de l’amélioration de l’environnement visuel, la grande toiture plate, en intérieur d’îlot, au niveau du 2ème étage sert partiellement du support à une terrasse largement végétalisée.

0203_LE_MONTEIL

  • Situation: 07110 CHAZEAUX (Le Monteil) - FRANCE
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Extension résidence de vacances
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 75,00 m²
  • Budget: 155.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : juillet 2005
  • Collaboration: -

 

_UN TRAIT D'UNION

La nouvelle partie s'implante au droit d'une zone tombée en ruine située entre le corps de logi à front de voirie est le flanc de colline très escarpé. La nouvelle construction se voulait un trait-d'union bien marqué et non une simple extension de volume. De plus, le jeu des espaces extérieures dégage de belles terrasses bien exposées et des escaliers extérieurs permettant d'atteindre les différents paliers contenant, entre auttres, les niveaux d'accès à la piscine et au corps de logi supérieur.

 

_APPROCHE

Le bâti, de part l'utilisation, presque exclusivement, de la pierre locale, est extrêmemnt homogène. Le relief autant dans l'architecture que dans les matériaux utilisé y est marqué. La nouvelle partie se voulait en retrait avec un revêtement de façade lisse et clair afin de marquer la transition. Une structure géométrisée très identifable et contemporaine fait office de pare-soleil sur cette façade Sud-Ouest très exposée.

 

_PROGRAMME

Extension de 75,00 m² contenant une pièce de séjour en relation directe avec un nouvel espace extérieur et deux chambres à coucher à l'étage. Aménagements extérieurs permettant les accès aux différents niveaux sur ce terrain très déclivé.

0102_PRUD'HOMME

  • Situation: 5080 LA BRUYERE (EMINES)
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Résidence unifamiliale
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 215,00 m²
  • Budget: 145.000,00 € HTVA et honoraires (gros-oeuvre)
  • Statut: Réception définitive : septembre 2004
  • Collaboration: En association momentanée avec F. Bouchat

 

_UNE VOLUMÉTRIE TRADITIONNELLE

Implantation avec un recul important d’une volumétrie traditionnelle, soit un corps de bâtiment allongé à deux pans de toiture simple. Cette volumétrie et son implantation structure l’ensemble avec une déclinaison de d’abords et d’échancrures là les les fonctions l’exigent.

  

_APPROCHE

Jeux et variations de volumes annexes sur base d’une volumétrie à deux pans simple et traditionnelle.

  

_PROGRAMME

Construction neuve d’une habitation unifamiliale de trois chambres à coucher se développant sur une superficie de 215,00 mètres carré.

0101_DE_L'EGLISE

  • Situation: 16240 THEIL-RABIER (FRANCE)
  • Maitrise d'ouvrage: Client privé
  • Programme: Résidence de vacances
  • Type de mission: Complète, direction des études
  • Taille: 137,00 m²
  • Budget: 185.000,00 € HTVA et honoraires
  • Statut: Réception définitive : août 2003
  • Collaboration: -

 

_LES OCRES ET BLEUS DE CHARENTE

Intervention pour une résidence de vacances sur de magnifiques corps de bâtiments traditionnels en pierre calcaire à appareillage irrégulier, avec mortier de chaux, charpente et menuiserie extérieure en châtaignier rehaussé par l’inimitable bleu charentais.

 

_APPROCHE

La transformation du corps de grande devait relevé le défit d’une intervention sur une construction traditionnelle en pierre calcaire pourvue de murs de près de 50,00 cm d’épaisseur et de rares et étroites ouvertures sauf l’accès principal destiné à l’entrée des convois agricoles. Le projet a respecté strictement les ouvertures et baies existantes sans intervention même mineure sur ces dernières. La plastique forte des murs ainsi que la force des volumes dans leurs ensembles ont été préservés. Les accès et niveaux entre l’intérieur et l’extérieur n’ont pas été modifié. Un plancher a été ajouté laissant l’ensemble de la pièce de séjour/salle à manger profiter de la grande baie d’entrée originelle vécu une très belle lumière d’Ouest ainsi que d’une  double hauteur sous plafond gage d’une respiration et impression de grandeur pour ces espaces. L’escalier central structure l’ensemble des fonctions, les plus ouvertes comme les plus fermées.

 

_PROGRAMME

Restructuration d’un ensemble composé d’un corps de ferme, d’une grange ainsi que d’espaces extérieurs pour l’implantation d’une piscine. Rénovation de la grange composée d’un grand volume de deux niveaux sous toiture en une nouvelle habitation composé, outre les pièces de vie, de quatre chambres à coucher, le tout sur deux plateaux de 58,00 mètre carré.